Rue du Four

La "Rue du Four" apparait sous ce nom sur les registres de recensement à partir de 1831, ainsi que  sur le cadastre de 1847, où elle s'arrête à la garenne Garront ar Guéor, aujourd'hui la "Venelle des Templiers". C'est l'ancienne rue du parc de l'aveu de 1557, qui cependant devait être beaucoup plus étendue.

En la rue du parc, 1557

Aveu 1557

Au XVIIIème siècle, la place de la mairie était connue sous le nom de Leur an Autrou, et le passage situé devant le musée et la mairie était simplement "le chemin qui mène au four".

Cadastre 1847

Cadastre 1847

L'une des nouveautés du cadastre de 1847, était l'apparition de la nouvelle route départementale N° 7 reliant Châteaulin à Douarnenez, qui se raccordait vers l'est à la rue du Four. Mais comme celle-ci était très étroite, il restait à résoudre le problème de la traversée de Locronan. L'agent voyer proposa d'élargir la rue en abattant les maisons sur son côté nord, dont la mairie actuelle que la municipalité venait d'acquérir pour en faire la maison d'école. A la demande de la commune une décision du 5 septembre 1845 reporte l'élargissement sur le côté sud : l'une des plus anciennes maisons de Locronan échappe à la démolition.

Mais il faudra cependant attendre plus de 50 ans et cinq délibérations du conseil municipal entre 1896 et 1900 pour que les travaux commencent. En 1896 le conseil signale que quelques voitures du cirque Pinder ne peuvent emprunter cette route à Locronan et doivent rebrousser chemin. Il repousse un projet alternatif évitant le bourg, arguant que depuis 1845 l'administration avait interdit la restauration des maisons du côté sud, sauf à les reconstruire en retrait de la rue. La plupart étaient en ruine, deux seulement avaient été refaites. L'élargissement de la rue du Four ne sera donc terminé qu'au début du XXème siècle ;  les façades du côté sud datent de cette époque, avec pour certaines un réemploi des anciennes pierres. Mais l'étroitesse de la rue au niveau de l'église n'a pas, heureusement, été règlé.

Démolitions, près de l'église

Démolitions, début XXème siècle